Dois-je faire mon projet en ligne via un Cms (content management system) ou via un développement spécifique ?

Cette question du choix des outils de développement nous revient de manière récurrente. La réponse est à la fois simple et complexe. Si au commencement du projet on se focalise exclusivement sur les différences de coût entre ces deux possibilités , on pourrait être tenté de s’orienter systématiquement vers le CMS (WordPress) pour le développement d’une application ou d’un site web car celui-ci semble meilleur marché.

Il convient toutefois de ponctuer un peu cette réflexion et de regarder un peu plus en détail les tenants et aboutissant de chacune des options.

Le CMS WordPress est initialement dédié à la réalisation et à la création de sites internet institutionnels. Au fil du temps, des dizaines, voir des centaines de milliers de plugins sont venus se greffer au noyau principal.

A tel point qu’aujourd’hui, il pourrait sembler légitime que de se tourner immédiatement vers le CMS WordPress pour développer des solutions sur-mesure répondant à des besoins métier.

De plus, les raisons d’utilisation de WordPress sont nombreuses :

  • Des systèmes de bases de données supplémentaires, tels que des Custom Post Type qui sont en réalité des clones de fonctionnalités existantes de WordPress, permettent d’ouvrir diverses possibilités à moindre coût.
  • Un autre intérêt du CMS est sa simplicité, ce qui rend le développement sous WordPress extrêmement rapide.
  • Enfin, sa simplicité d’utilisation en fait un produit de premier choix pour le client final.

 

Alors pourquoi ne pas orienter la totalité des projets sur WordPress ?

 

La réponse : la maintenabilité. A partir du moment où on trouve un plugin qui est réellement spécifique et qu’on veut sortir de ses fonctionnalités élémentaires, deux possibilités s’offrent à nous :

  • Soit on achète le plugin puis on le modifie pour qu’il réponde à notre application ou notre site, et donc dans ce cas là on perd les garanties inhérentes à ce plugin.
  • Soit on va interfacer ce plugin avec un autre pour compléter le manque du premier. On aura le choix : le faire directement sur le premier où modifier les deux plugins simultanément.

On comprendra qu’on va vite être amené à vouloir ajouter des plugins pour palier au manque des précédents, ce qui va donner un enchevêtrement d’extensions : un véritable château de cartes. 

Chez Digital Turn et Webgenève, nous sommes présents pour vous orienter sur des modules professionnels intégrés sur WordPress, développés par des spécialistes. Par exemple, un client souhaite un site internet pour de la location de véhicules.  Des plugins existent déjà sur le CMS, et leur installation les rendra immédiatement fonctionnels et prêt à l’emploi. Dans le cas présent, les manipulations sont faites par des spécialistes dont c’est le métier et les incidents que cette action pourrait occasionner seront facilement contournés.

Effectivement, cet amoncellement de plugins peut générer des perturbations au sein du dispositif :

  • Le fonctionnement général du système peut être impacté en étant ralenti.
  • Le mécanisme va de surcroît accumuler un certain nombre de faille de sécurité. Chaque plugin étant indépendant, leurs sécurités individuelles devront alors être maintenues, sous peine de faire grandir le nombre de ces failles et d’affaiblir la sécurité générale du système.

 

La réponse au bon fonctionnement de l’outil : la rétrocompatibilité.

 

WordPress se met à jour automatiquement régulièrement. On se retrouve alors dans la situation où les fonctionnalités des plugins doivent parfois concorder avec la mise à jour du CMS.

Si le plugin a été modifié par nos soins, nous serons dans l’obligation de suivre la mise à jour du WordPress en le mettant lui-même à jour. C’est une des possibilités.

L’autre manière d’être rétrocompatible est la suivante. Si on possède des plugins natifs, ils ne vont pas automatiquement être mis à jour à la même fréquence que WordPress. Nous aurons alors la nécessité de recourir à tout un ensemble de veilles technologiques pour la mise à jour, qui peuvent s’avérer longues et complexes.

Attention toutefois. Cela ne signifie pas que notre réponse au sujet de l’utilisation du CMS WordPress repose sur un “non catégorique”.

 

Une fois de plus, en fonction du système WordPress qui est choisi et de l’applicatif, celui-ci peut parfois résoudre un problème très facilement. Il est inutile de “réinventer la roue” à chaque fois.

Néanmoins, gardez à l’esprit que si on s’oriente sur un développement sous WordPress avec des modules spécifiques, il vous faut l’accompagnement de professionnels pour vous conseiller dans vos projets, et Digital Turn avec Webgenève à toute l’expérience pour vous aiguiller dans cette aventure et est bien placé pour vous dire si celle-ci doit ou ne doit pas être faite sur WordPress.

Nous saurons vous accompagner sur une catégorie de produits qui sont complètement modélisables avec ce CMS. Pour certains produits, nous devrons faire du développement sur-mesure.

 

Le Développement Sur-Mesure : une autre solution à la réalisation de vos projets.

 

Notre entreprise utilise couramment un Framework totalement fiable nommé Laravel qui ramène une surcouche logicielle très sécurisée, et qui est également très rapide en terme d’exécution.

Cet outil, open source, permet d’éviter tous les scripts pirates qui scannent les failles de sécurité des systèmes existants.

En effet, WordPress représente 30% des parts de marché, ce qui en fait une cible de choix pour les hackers. Ceux-ci vont libérer des robots qui naviguent sur le web à la recherche de tout élément non mis à jour, pouvant leur permettre de s’engouffrer dans ces failles de sécurité.

Avec le système très sécurisé Laravel, Digital Turn s’affranchit d’une grande partie de ces menaces.

Le revers de la médaille est que le projet va être pensé, élaboré avec un budget, certe plus conséquent que celui qu’on pourrait avoir sur WordPress, mais au fur et à mesure du temps, cet investissement qui fonctionne sur un système pérenne pourrait se révéler finalement plus rentable.

C’est à dire qu’on passe outre les fonctionnalités inutiles, ce qui nous évite les accidents de parcours. Les fonctionnalités qui ont été designées initialement à partir du Framework se suffisent à elles-mêmes.

Contrairement à cela, lors de l’installation d’un plugin WordPress, on peut se retrouver avec tout un tas de fonctionnalités qui peuvent alors se transformer en failles en terme d’utilisation. Plus simplement, si on est amené à avoir plusieurs collaborateurs il sera nécessaire de cadrer ou de former l’utilisateur pour éviter qu’il supprime accidentellement ce qui a déjà été réalisé.

Finalement, WordPress apporte une rapidité, une facilité d’utilisation, un coût faible, mais de grandes difficultés en cas d’implémentation de multiples plugins.

Pour le développement sur-mesure, le Framework Laravel possède une approche peut être plus sophistiquée, mais avec des coûts complémentaires, qui vont néanmoins pouvoir s’amortir au fil du temps de part la fiabilité, l’efficacité et la rapidité du système.

Information supplémentaire, Laravel à été designé pour une utilisation bien spécifique et il s’intègre harmonieusement avec ce qui existe déjà en terme de technologies, y compris avec WordPress.

Pourquoi alors ne pas envisager une partie institutionnelle sur WordPress avec du contenu, et une seconde partie sur Laravel avec un développement précis réalisé par nos soins pour répondre à un applicatif dédié ?

Cette question serait un axe à explorer et à approfondir pour venir nourrir la réflexion générale du sujet.

Dans tous les cas, Digital Turn est spécialiste en ce domaine et si vous souhaitez creuser davantage la réflexion à ce propos, ou encore si vous avez des projets nécessitant un accompagnement professionnel, venez nous consulter. Nous saurons vous guider tout au long de la réalisation de vos projets et vous orienter dans la meilleure direction !

Nos réalisations WordPress

Nos réalisations Sur-Mesure

Laisser un commentaire